image

Wardrobe Architect, semaine 8 : la « routine beauté »

Nous quittons momentanément le champ de la couture ou de la création en général, car la semaine 8 est consacrée à notre routine beauté. J’étais très sceptique concernant ce thème mais vous allez voir, quand on parle de style en général, les « gestes beauté » du quotidien (ou leur absence, d’ailleurs) ont leur importance.

Les exercices de la semaine 8 consistent en une série de questions faisant largement référence aux sujets abordés pendant les deux premières semaines. On peut donc momentanément oublier les réflexions sur les silhouettes, les couleurs et les motifs, on ne va pas parler de ça ici.

Rappelez-vous, au début du Wardrobe Architect, il était question de définir son style ou du moins celui que l’on souhaite avoir et dont on pense qu’il nous ressemble (la nuance n’est pas de trop). Une série de questions amenait finalement à isoler 5 mots significatifs, que l’on pouvait insérer dans une phrase qui serait en quelque sorte notre mantra du style, et pour ma part c’était « un style simple qui met en valeur des formes féminines tout en restant confortable, naturel, avec une pointe de fantaisie« .

Les questions de la semaine 8 portent sur : notre coupe de cheveux, notre façon de nous maquiller (qu’est-ce qu’on maquille, pourquoi et combien de temps on y passe) et notre parfum.

Les cheveux

Tableau la naissance de Vénus, Botticelli

Lalalala je me la pète avec mes cheveux, lalala

Tout comme Sarai, je me suis récemment fait couper les cheveux, et tout comme elle, je sais que jamais plus je ne me les laisserai pousser.

Tout est parti d’une allergie au sodium laureth sulfate qui s’est subitement déclarée en décembre 2014 (soit presque un an déjà), ma peau et mon cuir chevelu se sont couverts de plaques, et après 3 rdv chez le dermato et 2 chez l’allergologue, il s’est avéré qu’il ne fallait plus que j’utilise des cosmétiques contenant du SLS (genre, plus jamais de toute ma vie, apparemment). Autant les plaques sur la peau n’ont pas mis trop de temps à partir, autant le cuir chevelu… Ça a été une autre affaire. Je vous passe les détails mais au mois de juin dernier, après mon 3e rdv chez le dermato, il fallait que je me mette à me laver les cheveux tous les jours. J’avais déjà envie de me faire couper les cheveux car je les trouvais lourds, ternes et abîmés, j’ai donc sauté sur l’occasion pour tout faire couper. Je me retrouve donc avec un petit carré plongeant et, ne riez pas, ça m’a libéré d’un poids.

J’ai juste réalisé que je ne suis pas faite pour les cheveux longs. J’ai longtemps été influencée, comme sans doute d’autres, par le fait que beaucoup de gens (beaucoup d’hommes ?) trouvent ça beau, sensuel, féminin. Mais moi je suis faite pour les cheveux courts, je trouve que ça me donne un air plus joyeux, fantaisiste. Mais entendons-nous bien, quand je dis court, je parle d’un carré plongeant qui commence en haut de la nuque et qui descend aux épaules, on n’est pas non plus dans un délire à la Desireless.

Le maquillage

image

Alors, c’est très simple. Mon maquillage quotidien se compose d’un mascara noir et d’un crayon pour les yeux marron. A de rares occasions, je mets de l’anti-cerne et de l’eye-liner. A d’encore plus rares occasions, je mets du fond de teint en poudre. Voilà.

Je me maquille donc peu, parce que 1: je n’aime pas y passer du temps ; 2: ma peau réagit à de nombreux produits donc, dans le doute, je m’abstiens ; 3: je n’aime pas le côté sophistiqué du maquillage trop visible, celui qui fait ressembler un visage à un masque de cire (le pire étant, je crois, les aplats de fond de teint dont la couleur est différente de la teinte naturelle de la peau *smiley qui se pend*)

Ma collection de produits de beauté

image

Sarai avoue posséder beaucoup de produits de beauté qu’elle n’utilise jamais. Ce n’est pas mon cas, car mon allergie au Sodium Laureth Sulfate et mon TOC penchant naturel pour le tri m’ont poussée il y a déjà longtemps à jeter tout ce dont je ne me servais pas. J’ai donc une collection fort réduite de produits de beauté, dont je ne change jamais car ma peau supporte mal le changement. A la limite, je me lâche un peu sur les vernis à ongles, mais là aussi en fin de compte, il n’y en a pas plus que nécessaire et je les utilise tous à tour de rôle.

Avoir un éventail de choix réduits, finalement, ça me convient très bien. Peut-être parce que je suis une indécise ? Peut-être parce que je n’aime pas m’encombrer ? Qu’importe, dans les deux cas, je note qu’il serait probablement judicieux d’appliquer cette tendance à ma future garde-robe « capsule ».

Les couleurs

Sarai nous demande quelles couleurs nous vont le mieux et quelles couleurs ne nous vont pas du tout. Alors là ma réponse est simple : je n’en sais rien. Je n’ai jamais mis de couleur sur mon visage, excepté un léger trait marron sur mes yeux. J’imagine que la couleur dont il est question fait référence aux fards, blush et autres rouges à lèvres… Mais je n’en porte pas.

Par contre, j’ai un nuancier de vernis à ongles assez varié : rouge foncé, bleu, rose, violet, doré… Qui correspond assez bien à ma palette de couleurs en fait !

Les parfums

image

En ce qui me concerne, j’ai toujours cherché LE parfum : celui qu’on trouve une fois pour toutes, qui nous ressemble et dont on ne change jamais. Je l’avais trouvé, mais il n’est plus commercialisé (tristesse…). C’était une eau de toilette ou de parfum « Premier Jour » de Nina Ricci, dans un flacon à fleur. Le parfum, lui, a continué d’être commercialisé bien après mais il est plus fort, évidemment, et j’ai du mal à le porter. Du coup, je me suis rabattue sur une eau de toilette de L’Occitane, « Fleurs de cerisier », cela fait plusieurs années que je l’ai et je l’aime bien. Je la garde, donc !

En conclusion

Ce que je retiens de cet exercice : je ne me pensais pas me sentir concernée car  je ne suis pas une fan de maquillage et j’en utilise peu. Je me suis trompée. L’absence de « routine beauté » est tout autant significative que sa présence. Et je m’aperçois aussi que ma routine beauté correspond depuis déjà longtemps à l’idée que je me fais de mon style : simple (peu de maquillage), confortable (rapidité d’exécution) avec une touche de fantaisie (coupe courte, vernis à ongles de plusieurs couleurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *