Tag Archives: Line Jaque

La coupe à plat, solution anti-frustration ?

Si j’en suis venue à la coupe à plat, c’est parce que j’ai fait le constat suivant : je fais de la couture, je fais du tricot, et si on me demande quelles sont mes occupations en dehors de mon travail, c’est ça que je répondrai, spontanément. Et pourtant c’est faux, de plus en plus faux.

Je tricote, ça oui, tous les jours, dès que j’ai un moment, dans le bus, au boulot, chez les potes, dans les salles d’attente. Mais je ne couds presque plus. Je fais de temps en temps de la couture utilitaire : des ourlets de rideaux ou de pantalons, un habillage de berceau pour ma maman, des petits pochons, une casquette pour l’offrir et une autre pour un déguisement, bref, des trucs qui servent.

Mais je crois bien que la dernière fois que je me suis cousu un vêtement par pur plaisir, c’était l’été dernier. C’était une jupe Chardon de Deer and Doe, cousue dans un chambray de Mondial Tissus, bleu ciel avec des ancres… Une jupe que j’aime beaucoup, qu’il me tarde de porter à nouveau. Il me semble que j’avais pris plaisir à la coudre, mais plus de 6 mois se sont écoulés depuis. Ca m’attriste… J’ai pourtant envie de m’y mettre. J’ai toujours le projet de réaliser ma garde-robe capsule. Alors, quelles sont les raisons de cet éloignement ? Et bien j’ai quelques explications.

Lire la suite

Point de septembre

ATTENTION EVENEMENT, j’ai acheté une télé. Car j’avais une mini-télé-cube depuis un milliard d’années, un combiné magnétoscope même, et puis pouf, d’un coup d’un seul, j’ai décidé de passer au 21e siècle… Donc j’ai acheté une télé plus grande avec un écran plat et du coup, je sors beaucoup moins car :
Lire la suite

Où l’on entre dans le vif du sujet

Hola ! (ou Hallooo ! comme disent les Allemands)

J’ai passé un super dimanche. Wunderbar ! Soleil, plage, vélo, pizza, et le premier exercice de la méthode Line Jaque.

En gros, il s’agit de tracer le patron de base du corsage dos et devant, celui qui représente le corps « à plat » le plus fidèlement possible en comptant des valeurs d’aisance (on ne parle pas encore de modifications, de manches raglans ou de col bénitier, ouh là là ! Pas tout de suite)
Lire la suite