La coupe à plat, solution anti-frustration ?

Si j’en suis venue à la coupe à plat, c’est parce que j’ai fait le constat suivant : je fais de la couture, je fais du tricot, et si on me demande quelles sont mes occupations en dehors de mon travail, c’est ça que je répondrai, spontanément. Et pourtant c’est faux, de plus en plus faux.

Je tricote, ça oui, tous les jours, dès que j’ai un moment, dans le bus, au boulot, chez les potes, dans les salles d’attente. Mais je ne couds presque plus. Je fais de temps en temps de la couture utilitaire : des ourlets de rideaux ou de pantalons, un habillage de berceau pour ma maman, des petits pochons, une casquette pour l’offrir et une autre pour un déguisement, bref, des trucs qui servent.

Mais je crois bien que la dernière fois que je me suis cousu un vêtement par pur plaisir, c’était l’été dernier. C’était une jupe Chardon de Deer and Doe, cousue dans un chambray de Mondial Tissus, bleu ciel avec des ancres… Une jupe que j’aime beaucoup, qu’il me tarde de porter à nouveau. Il me semble que j’avais pris plaisir à la coudre, mais plus de 6 mois se sont écoulés depuis. Ca m’attriste… J’ai pourtant envie de m’y mettre. J’ai toujours le projet de réaliser ma garde-robe capsule. Alors, quelles sont les raisons de cet éloignement ? Et bien j’ai quelques explications.

Lire la suite

Zéro déchet, le bilan des 6 mois (2/2)

Après les courses, la cuisine et les repas, voici la deuxième partie de mon bilan zéro déchet ! Ici je vais principalement parler de cosmétiques et d’entretien de la maison. Ces deux points constituent la deuxième et troisième étape de notre conversion au zéro déchet 🙂 L’article est fort long mais – je l’espère – complet !

Lire la suite

image inkscape garde-robe capsule

Garde-robe capsule automne hiver 2016

Ce projet de garde-robe capsule, entamé l’année dernière, me tient beaucoup à coeur. D’une part parce qu’il s’agit au final de pratiquer la couture et le tricot qui sont deux loisirs que j’adore et qui sont, en ce moment, parmi les rares choses qui me font me lever le matin. D’autre part parce que ce projet est l’occasion de réfléchir sur un très long terme (de 13 ou 14 semaines initialement mais beaucoup plus long dans mon cas puisque je l’ai commencé en avril 2015) à mon corps, ma morphologie, et à ce à quoi j’ai envie de ressembler. Et enfin, il va totalement dans le sens de ma tendance de plus en plus minimaliste : je trie, je jette, je donne, bref, je débarrasse de plus en plus, et surtout je ne rachète pas !

En ce début d’automne, j’ai donc décidé de m’y remettre.

Lire la suite

image couverture moutons tricot

Ensemble layette : manteau et couverture

Cet été, ma famille paternelle s’est agrandie avec l’arrivée d’un petit cousin. Et bien sûr, qui dit « naissance imminente dans le proche entourage familial », dit « tricote, femme, tricote ! ». Pour mes précédents petits cousins, j’étais moins aguerrie en tricot, je voulais bien tricoter  de la layette mais je m’étais limitée à des petits chaussons, une veste à capuche et une turbulette au point mousse trouvés dans un livre de la Droguerie. Mais cette-fois, plus question de s’embarrasser avec du point mousse et des coutures…

Lire la suite